Réforme du mode de scrutin  - François Legault renie sa signature
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
26 septembre 2019

Réforme du mode de scrutin – François Legault renie sa signature

Réforme du mode de scrutin  - François Legault renie sa signature

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

L’engagement qu’on a pris, c’est d’avoir un mode mixte dès le premier mandat.

– François Legault, septembre 2018.

C’est plus complexe que ce que je pensais. On avait souhaité une mise en œuvre plus tôt, mais on a sous-estimé l’ampleur de la tâche.

– François Legault, 25 septembre 2019.

L’opposition officielle a pourtant prévenu, à plusieurs reprises, M. Legault de l’enjeu complexe que représente la réforme du mode de scrutin. Il a pris un engagement à la légère et il n’est pas surprenant que plusieurs personnes se sentent trompées aujourd’hui.

En 2016, M. Legault a même signé une entente avec le Parti Québécois, Québec Solidaire et différents groupes, de la société civile, dans laquelle il s’engageait à réformer le mode de scrutin pour l’élection de 2022. Aujourd’hui, il renie sa signature.

Le Parti libéral du Québec sera déterminé à assurer une représentativité des régions à l’Assemblée nationale. Toute réforme du mode de scrutin devra respecter la voie de tous les Québécois, et ce, dans toutes les régions du Québec. Ce fardeau de démonstration appartient à celui qui propose cette réforme, soit le gouvernement.

La démocratie est un enjeu fondamental. Les élus libéraux demandent aujourd’hui au gouvernement de donner suite à la parole de la ministre Sonia Lebel qui s’est engagée, en mai dernier, à mener la consultation la plus large possible et à tenir une consultation générale sur le sujet.

Nous allons prendre le temps de mener une réflexion étoffée sur cette question cruciale. La décision qui sera prise doit l’être dans l’intérêt de l’ensemble des Québécois et non au profit de l’une ou l’autre des formations politiques. Le Parti libéral du Québec a toujours été soucieux d’améliorer la démocratie au Québec, mais nous devons le faire correctement. Plusieurs questions sont sans réponse notamment sur les détails entourant le référendum que la CAQ compte tenir sur la réforme du mode de scrutin.

– Marc Tanguay, député de LaFontaine, Leader de l’opposition officielle et porte-parole libéral en matière de Justice